L'Observatoire du Mont-Blanc

Le Massif du Mont-Blanc est un haut lieu d’histoire, d’aventure, et avant tout de recherche scientifique. Depuis le 18e siècle, médecins, astronomes, géophysiciens, botanistes, météorologues, écologues, glaciologues ou encore climatologues l’explorent sans relâche pour y mener des expériences, y tester de nouvelles théories et de nouveaux instruments, bref, pour faire avancer la connaissance scientifique.

L’Observatoire du Mont-Blanc:
héritier d’une longue histoire scientifique

Emblème de cette histoire scientifique, l’Observatoire du Mont Blanc a été construit en 1890 par Joseph Vallot, l’un des pères de la science au Mont Blanc.

Depuis 1890, l’observatoire situé à Chamonix a toujours gardé la vocation que Joseph Vallot lui avait assignée dans son legs, celle de servir la science. Observatoire de Paris puis CNRS et aujourd’hui Centre de Recherche pour les Ecosystèmes d’Altitude (CREA), autant d’institutions dont l’Observatoire a hébergé les recherches.

 

Une brève histoire d'Observatoire

1890: construction de l’Observatoire du Mont Blanc par Joseph Vallot, botaniste, météorologue, glaciologue, astronome et mécène

1925: peu avant sa mort, J. Vallot fait don de l’Observatoire à A. Dina qui conçoit, à travers sa Fondation, un projet d’observatoire astronomique

1928: bien que restant Fondation Dina, le « Leg Vallot » (dont l’observatoire d’altitude et l’observatoire de Chamonix) devient américain à la mort d’A. Dina, puisque sa veuve, Mme Shillito est américaine


1931: la fille de J. Vallot, Mme Franz-Namur, convainc Mme Shillito de restituer le leg à la France, toujours à titre gratuit. L’observatoire devient propriété de l'Observatoire de Paris


1973: le CNRS prend la gestion des deux observatoires. En 1975, l’observatoire d’altitude est confié au laboratoire de géophysique et de glaciologie de l'environnement (LGGE) et l’observatoire de Chamonix sert de camp de base aux chercheurs du CNRS


1989: la Ville de Chamonix signe une convention de gestion avec les Domaines de l’Etat (gestionnaires des biens du CNRS) pour l’observatoire des lacets du Belvédère. La Ville de Chamonix, respectant l’affectation scientifique du lieu, y héberge des associations scientifiques, dont le CREA de 2002 à aujourd’hui qui y tient son siège et ses activités de recherche


Juin 2013: l'Etat met en vente l'Observatoire de Chamonix sans tenir compte des conditions du legs Vallot.

 

29 août 2013: l'Etat annule la vente lancé en juin. Un nouvel appel d'offres sera relancé prochainement tenant compte de la vocation scientifique du site.

 

L'Observatoire du Mont-Blanc

restera un lieu de science !

Ce 29 août, le Ministre du Budget annonce au CREA et à la mairie de Chamonix l'annulation de l'appel d'offres lancé pour la vente de l'Observatoire du Mont-Blanc à Chamonix.


Un grand merci à tous pour votre soutien !

 

Au printemps dernier, le CREA mobilisait l’Etat jusqu’à ses plus hautes instances, la presse, la population et les scientifiques sur la décision des Domaines de l’Etat de vendre l’Observatoire de Chamonix sans tenir compte des conditions d’usage scientifique du bâtiment fixées par Joseph Vallot dans son leg à l’Etat. Cet Observatoire, construit par Joseph Vallot en 1890, est un symbole de l’Histoire scientifique du Mont-Blanc.

Fin aout, le Ministère du budget a annoncé l’annulation de l’appel d’offres en cours, faisant suite aux interrogations sur les modalités de cette mise en vente formulées par le Ministère de la recherche et les plus hautes instances de l’état, alertés par le CREA puis par la Mairie de Chamonix. Un appel d’offres sera relancé ultérieurement en incluant les servitudes scientifiques attachées au bâtiment.

Comme l’ont rappelé la Mairie de Chamonix et le CREA dans leur offre commune de rachat de l’Observatoire, il est possible de proposer un projet ambitieux tenant compte de la vocation scientifique et publique du lieu. Ce projet alliera les savoir-faire et ressources du CREA, de la collectivité, de nombreux laboratoires de recherche et de mécènes, et le grand public. 

 


Apportez votre soutien

 Pour la sauvegarde de l'Observatoire du Mont-Blanc et la poursuite d'une activité scientifique en ce lieu historique.

 

Le 28 aout
2168 signatures

 

Signez ici !